Les Forgerons de la Pénitence, les Gardiens de Géhenne et les Démons de Lungora

Accueil Forums [UNIVERS] Les Parchemins d’Elodan l’Archiviste Fil du Temps Les Forgerons de la Pénitence, les Gardiens de Géhenne et les Démons de Lungora

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #691
    Eddy
    Maître des clés

    Si les démons étaient bannis de Lungora grâce au sacrifice de Ryukun et à la mise en place du Rempart des Mille-Runes, le folklore local a été largement nourri par certains événements inexplicables liés à eux.
    En effet, depuis fort longtemps, des monstres sortaient occasionnellement et localement de caves et des mines. Leur origine est aujourd’hui encore inconnue, mais les plus pessimistes pensaient qu’il s’agissait d’un signe de l’avènement du Kyômuryu.

    Le peuple a fini par nommer ces créatures les « Oni ». Mais il existe quelques personnes en Lungora plus éclairées qui connaissent la véritable nature de ces monstruosités.

    L’Île d’Hayama a toujours été exempte de l’invasion des Oni. Et c’est sur cette même île que la dynastie Bôshida a vu la guilde des Kinshin no Kaji (Forgerons de la Pénitence) se former en réponse à leur apparition, il y a de cela plusieurs années. Au départ quelques individus inspirés par les idéaux de leur lignée et les travaux d’une ambitieuse jeune femme, ils représentent maintenant le fleuron de l’artisanat en matière de confection d’armures et d’armes, toujours supervisés par la même dame de caractère, d’un âge maintenant avancé, qui les a rassemblés à l’origine: Chiorin Sayakura.

    Elle était la première à s’être intéressée de près aux Oni et qui a tenté d’étudier un procédé afin de les sceller dans des objets.

    A cette époque, elle quémanda à la dynastie Bôshida une autorisation pour quitter la Nation de la Glace et l’Empire afin de partir en voyage initiatique et atteindre son objectif, ce qui lui a été concédé. Elle laissa les rumeurs la guider jusqu’à la légende des Chasseurs de Démons, ces femmes et ces hommes héroïques qui ont sauvé le continent du nord de la domination de ces créatures monstrueuses en sacrifiant la liberté de leur lignée.
    Les démons sont impossibles à tuer définitivement en théorie, leur âme finit toujours par réintégrer un corps à proximité et le transformer pour semer destruction et chaos.

    C’est pourquoi la solution des Chasseurs a été d’en premier lieu les vaincre afin de les éjecter de leurs corps physiques, puis sceller dans leur propre sang le démon. Ainsi, tant qu’il y a descendance, à la mort d’un chasseur, le démon ne peut réintégrer que le corps d’un autre membre de la lignée, et ses pouvoirs ainsi que sa volonté sont largement inhibés par le sang du Chasseur.

    Les Chasseurs de Démons se distinguaient donc en trois grands rôles:
    – Les Traqueurs, ceux qui trouvaient et vainquaient les démons sous leur première forme physique,
    – Les Gardiens, ceux qui avaient en eux ces démons et leur soif de destruction qu’ils étaient destinés à contenir,
    – Les Sentinelles, ceux qui veillaient sur les quelques corps physiques des Démons Primordiaux, les plus dangereux d’entre eux.

    Le premier à avoir pensé à ce rituel de sang est Altheor Haldarem, alors Traqueur de Démons dans une époque ou la seule façon de repousser les démons n’était encore que temporaire en détruisant le corps qu’ils possédaient. Personne ne sait comment il en a eu l’idée, ce qui est sûr, c’est que les études du rituel par les plus grands mages qui sont devenus Chasseurs de Démons par la suite ont révélé que le sang agissait comme un puissant sceau de mana, même pour un néophyte en magie, bloquant l’entité conscrite à la frontière de notre dimension ne lui permettant que la parole ou la subtile manipulation mentale pour les plus faibles de volonté exposés durablement a leur influence.

    L’exécution de ce rituel est exclusive à l’ordre des Chasseurs, et il chassera sans répit celui qui tentera de quitter les Chasseurs avec ce savoir ou celui qui tentera de se l’approprier pour enfermer autre chose qu’un démon.

    Toutefois… Lorsque Chiorin s’est présentée auprès d’Harold annonçant son ambition de trouver une façon alternative de contrôler les démons, Harold lui donna l’accès aux archives immémoriales des Chasseurs de Démons, et lui permit de développer un nouveau rituel. Ce dernier consiste à sceller non plus dans un corps mais dans un objet l’âme du dit démon. Elle demanda très humblement quelques gouttes de sang de chacun des Chasseurs présents, qu’elle conservait dans de petites fioles qu’elle gardait jalousement, afin de le mêler à la fabrication des objets destinés à devenir les nouvelles prisons des monstres.

    Si elle atteignit effectivement son objectif, la prison entre les mondes des démons soumis au rituel était moins puissante: Leur présence et leur existence était bien ancrée dans notre monde, aussi semblaient-ils capables de se libérer sous certaines conditions, car le porteur de l’objet pouvait directement agir sur le sceau avec sa propre volonté, et seul celui qui avait prêté son sang pour forger la lame qui enfermait le démon pouvait véritablement résister à son influence.

    D’un côté, cela permet donc à n’importe qui de profiter des pouvoirs du Démon dans une certaine mesure. D’un autre, abuser de cette aubaine fragilise le sceau, et à terme, le Démon peut sortir de sa prison, d’autant si un membre de la lignée de celui qui a donné son sang n’est pas dans les parages. L’y enfermer à nouveau reste toutefois possible, car l’objet agit comme un Gardien de Démons: À la mort du corps qu’il a possédé à sa libération, il est contraint de retourner dans l’objet.

    Les Chasseurs de Démons se montrèrent très méfiants quant à l’invention de la jeune étrangère. Aussi, lui firent-ils jurer de n’asservir que des Démons Majeurs tout au plus, afin d’éviter tout incident.

    Mais Chiorin était bien incapable de différencier un Démon Majeur d’un Démon Primordial… Car après tout, elle n’en avait jamais vu. Tout du moins, c’est ce qu’elle pensait. Lorsqu’elle parla aux Chasseurs des « Oni » qui parasitaient ses terres et qui avaient motivé son voyage, les Chasseurs décidèrent qu’il était opportun d’enquêter.
    Jamais les Démons n’avaient réussi à passer le Rempart des Mille-Runes de Runegora… Ces monstres ne présageaient rien de bon. D’où venaient-ils? Quel était leur objectif? Les similitudes avec les Démons étaient pourtant bien trop grandes… Cela signifiait-il que la muraille de runes s’affaiblissait?…

    Ainsi, Chiorin reprit la route de Runegora, accompagnée par Edelion Yldramor, un Traqueur de Démons. Ce-dernier avait pour but d’enquêter et découvrir qu’étaient donc ces « Oni », et de rapporter aux Chasseurs l’étendue de la menace qu’ils représentaient.

    Après quelques mois passés en Runegora, Edelion avait formulé son rapport. Les « Oni » ne sont autres que des Démons tout ce qu’il y a de plus classique. Mais il semblerait que la magie de Ryukun continue de préserver ce lieu et canalise leur haine destructrice en des lieux reclus à la mémoire de ceux dont ils possèdent les corps. Ce qui a nourri le folklore local et la légende des Onis, ou des Yôkai. Toutefois, il ne s’agissait que de Démons Mineurs pour une grande majorité, avec quelques rares exceptions de Démons Majeurs, qui semblaient affaiblis, et n’attaquaient que de nuit des petits villages isolés de paysans incapables de se défendre. Les locaux avaient souvent trouvé des astuces pour éloigner ces créatures au travers de rituels qui, bien qu’inutiles dans les faits, leur permettait d’adopter le bon comportement pour réduire les risques d’attaque.
    En revanche, Chiorin fit également rajouter au rapport que les attaques se multipliaient récemment, et qu’il s’agissait notamment d’une des raisons pour lesquelles elle était partie en quête de solutions.

    Edelion rentra auprès d’Harold, et les contacts entre Chiorin et les Chasseurs s’estompèrent au fil du temps à partir du moment où Edelion mentionna dans ses lettres à Chiorin l’arrivée à Untierwand d’une compagnie qui avait en son sein une descendante d’un Chasseur de Démon qui n’était autre qu’une Gardienne d’un Démon Primordial.

    Alors, Chiorin agit selon ses convictions, sans plus personne pour la conseiller. Ceux qui partageaient sa vision la rejoignirent, et ainsi naquirent les Forgerons de la Pénitence.

    Ces-derniers apportèrent une réelle solution face à la menace des Oni, qui touchaient sans distinction toutes les nations de Runegora. Si Rakuden continua de faire la sourde oreille, toutes les autres nations décidèrent de détacher certains de leurs meilleurs samurais pour créer les « Gardes de Géhenne », les alter-ego des Chasseurs de Démons de Runegora, spécialisés également dans leur traque. Ce sont eux qui ont depuis lors prêté leur sang afin de forger les armes, mais aussi les armures, les bijoux et divers autres talismans. Ce sont également ceux qui ont dédié leur vie, et celle de leurs enfants, à devenir les gardiens de ces reliques.

    Les premières chasses à l’Oni révélèrent des événements qui dépassaient les attentes de Chiorin. En effet, les Gardes de Géhenne craignaient de ne pas savoir comment réagir face aux Oni vaincus. Après tout, s’il s’agissait également de Démons, il était impossible de les vaincre. Alors, comment les mettre hors d’état de nuire de façon durable?
    La réponse se dévoila d’elle-même lorsqu’un de ces Gardes de Géhenne trancha la tête d’un Oni avec son Tsukumogami, forgé par Chiorin en personne, et que l’Oni se désintégra. La théorie ainsi formulée par Chiorin était cette dernière: Rien ne peut vaincre un Démon de façon définitive… À part peut-être, un autre Démon.

    C’est dans ce contexte qu’apparut celui que les Gardes de Géhenne nommèrent « Kaigoroshi ». Un Oni sans précédent, d’une puissance colossale. Un loup-garou blanc difforme d’une dizaine de mètres de haut aux bras anormalement longs et fins, à la fourrure épaisse et aux crocs acérés. Sept Gardes de Géhenne furent nécessaires à sa chasse, alors qu’il avait réduit en cendres un village de Noharin, et le combat fut si long et intense qu’il fût décidé que sa puissance serait mise à profit pour vaincre d’autres Oni.
    Les Gardes de Géhenne scellèrent Kaigoroshi dans cinq lances, les Kaigoroshi no Go no Kakera, Les Cinq Fragments de Kaigoroshi. Combinées ensemble, elles permettraient d’user de la pleine puissance du Démon. Mais avant cela, il devrait être asservi par Cinq Gardes de Géhenne, afin d’éviter un autre désastre similaire.

    Chiorin conserva ces cinq artefacts qu’elle considérait comme sa plus belle oeuvre bien longtemps avant de les donner le jour où un des sept Gardes de Géhenne qui avait participé au scellement de Kaigoroshi, un certain Tatsujin Dokuran, lui annonça qu’un nouvel ordre se formait, mêlant Chasseurs de Démons et Gardes de Géhenne en une seule entité. Il choisirait les meilleures recrues afin de leur offrir les Go no Kakera, et de faire d’eux le fer de lance de la nouvelle alliance formée.

    De nombreux mois s’étaient depuis lors déroulés. Harold, l’ancien Commandant des Chasseurs de Démons avait perdu la vie, et il ne laissait derrière lui qu’une maigre dizaine de chasseurs dépourvue d’une chaîne de commandement, agissant de façon solitaire et isolée. Dans le plus grand secret, Boligrim Ironwill, dernier gradé des Chasseurs encore vivant et présent sur la scène politique à même de les représenter, s’était entretenu avec les Gardes de Géhenne. Le temps était venu de faire front commun et de prendre position suite à un récent événement. L’arrivée des Semi-Démons…

    • Ce sujet a été modifié le il y a 4 années et 6 mois par Eddy.
    • Ce sujet a été modifié le il y a 4 années et 6 mois par Eddy.
    • Ce sujet a été modifié le il y a 4 années et 6 mois par Eddy.
    • Ce sujet a été modifié le il y a 4 années et 6 mois par Eddy.
    • Ce sujet a été modifié le il y a 4 années et 6 mois par Eddy.
    • Ce sujet a été modifié le il y a 4 années et 6 mois par Eddy.
    • Ce sujet a été modifié le il y a 4 années et 6 mois par Eddy.
    • Ce sujet a été modifié le il y a 4 années et 6 mois par Eddy.
    • Ce sujet a été modifié le il y a 4 années et 6 mois par Eddy.
    • Ce sujet a été modifié le il y a 4 années et 4 mois par Eddy.
    • Ce sujet a été modifié le il y a 4 années et 4 mois par Eddy.
Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.